Climat Energie Transport

Présentation

Le secteur des transports fait partie de ceux qui suscitent le plus d’inquiétudes car toutes les prévisions lui attribuent un rôle croissant dans le réchauffement de notre planète. Les émissions de gaz à effet de serre provenant du secteur des transports ont connu une très forte progression ces vingt dernières années. Les projections pour 2010-2020 sont alarmantes. Actuellement, il est considéré comme le premier émetteur de gaz à effet de serre avec 34% des émissions. Le parc automobile français, composé de plus de 70 % de véhicules diesel, y joue un rôle important. Alors que nous consommions l'équivalent de la surface d’un département tous les 10 ans, cette consommation s’est accentuée depuis 2007. Elle est aujourd’hui de l’ordre d’un département tous les 7 ans.

De plus, ce secteur des transports dépend à 95% des ressources en pétrole alors que nous vivons dans un monde aux ressources finies.

Durant les dernières décennies, l’enjeu majeur a été d’inscrire le territoire haut-normand dans l’ensemble européen et de faciliter son ouverture au monde. Seulement cela s’est aussi traduit par l’augmentation des transports routiers. Selon l’INSEE, la Haute-Normandie est la troisième région française à émettre le plus de CO2 par les transports.

Nos objectifs

Répondre aux besoins de déplacement en Région Haute-Normandie en respectant l'environnement, les personnes et les biens, en diminuant fortement la part du routier dans les transports de personnes et de marchandises et en développant et en améliorant les modes alternatifs.

HNNE souhaite :

  • Réduire le besoin même de déplacement en repensant la ville notamment en rapprochant les habitations des espaces économiques, des pôles d'emploi pour limiter les déplacements domicile travail, en limitant l'étalement urbain en densifiant la ville, et en urbanisant les dents creuses et les friches urbaines tout en veillant à préserver des espaces de respiration dans les villes, afin d'améliorer la qualité de vie….
  • Contraindre l'usage de la voiture en créant des zones dans les centres villes interdites aux voitures, en restreignant le stationnement en ville, en mettant en place des journées sans voiture…
  • Renforcer l'armature ferroviaire : certaines parties du territoire régional sont encore  mal desservies. Nous demandons un réseau ferroviaire régional maillé, des trains cadencés, des gares interconnectées avec les transports urbains et équipées en matériels (abris, quais, système de communication...) et en personnel. Il faut rénover et adapter les infrastructures pour respecter les horaires et permettre l'augmentation des capacités, réaliser les dessertes supplémentaires sur les territoires, augmenter les capacités par adjonction de voitures, de rames, rouvrir certaines lignes.
  • Développer massivement les transports en commun
  • Investir massivement dans les modes doux : créer des pistes cyclables séparées de la route dans toutes les villes de la région, développer des services de location de vélos en libre service ou non mais à des prix très accessibles, équiper l'ensemble des bâtiments publics, sportifs, culturels de parking à vélos...
  • Développer une coordination des Autorité organisatrice de transports sous la forme notamment de syndicat mixte, qui permettront de mettre en œuvre des politiques centrées sur des objectifs partagés pour développer la multimodalité.
  • Changer les mentalités et sensibiliser les citoyens pour ringardiser la voiture et au contraire redorer l'image des modes actifs !

Nos actions

Ces positions sont défendues dans les instances ou à l'occasion d'étude sur des projets :

  • Commission transports du CESER (Conseil Economique Social et Environnemental Régional),
  • Conseil de développement du GPM de Rouen et du Havre (Grand Port Maritime),
  • Concertation autour du projet LNPN (Nouvelle Ligne Paris Normandie)…
  • Conseil de Développement de l'Agglomération de Rouen
  • Instances de concertation autour du projet de contournement de Rouen
  • Actions en justice sur les projets impactant l'environnement.